Persepolis par Florent

Publié le par Professeur L

Ce film se passe en Iran puis en Autriche, de 1978 à 1982, et de 1986 à 1993. Les personnages principaux sont Marjie, la grand-mère et Oncle Anouche. Ce film parle de l'histoire politique de l'Iran. Les habitants tentaient alors de renverser le Chah, puis lorsqu'ils réussissent, ils élisent démocratiquement le Parti Islamiste. Très vite, tout ce qui était permis devient interdit. Le sexisme s'installe. Les femmes sont voilées. Pire encore, Sadam Hussein profite des difficultés iraniennes et entre en guerre avec l'Iran. Armés par la France, les Etats-Unis et l'Angleterre, les deux pays s'affrontent dans une guere qui durera huit ans et qui fera des millions de morts. Alors en Autriche à la fin de la guerre, Marjie décide de revenir en Iran. Là elle se mariera puis divorcera avant de quitter l'Iran définitivement.

 

Cette oeuvre dénonce les pratiques en cours des fanatiques islamistes. Durant tout le long-métrage, on apprend comment les opposants au régime en place sous le Chah puis sous les islamistes se sont battus et sont morts, assassinés. Dans ce film, on rencontre Anouche. Il est d'abord secrétaire de son oncle en Azerbaïdjan. Son père s'y oppose car c'est un partisan du Chah. Lorsque son oncle se fait persécuter, il retourne chez ses parents. Puis il repart en URSS où il décrochera son doctorat en marxisme-léninisme. Retournant secrètement en Iran, il est emprisonné. Il sera fusillé par les Islamistes.

 

En regardant les sources d'inspiration de Satrapi, on peut voir qu'elle s'est notamment inspirée de Rome ville ouverte de Roberto Rossellini, en comparant les fanatiques islamistes aux nazis. Les paysages de guerre font également penser à Allemagne année zéro du même réalisateur italien.

 

Ce film a également une dimension lyrique, car on voit les sentiments de Marjanne pour sa famille, notamment pour son oncle Anouche et sa grand-mère. Avec son oncle, elle apprend l'histoire de sa famille. On apprend que son grand-père était un prince qadjar et communiste. Avec sa grand-mère, elle apprend à rester elle-même. Elle apprend aussi à se gorger sa propre opinion, à dire ce qu'elle pense, quoi qu'il arrive. Ses parents occupent eux aussi une place importante dans sa vie et dans le film car ils manifestent contre le régime du Chah. On voit aussi les relations amoureuses de Marjie, souvent interdites, notamment quand les gardiens de la Révolution arrêtent Marie pour avoir tenu la main à son petit ami, alors qu'elle n'était pas encore mariée.

 

Les leçons que j'ai tirées de ce film sont de rester fidèle à soi-même, et que la France ne serait rien sans les libertés. Il faut aussi savoir d'où on vient et ne jamais l'oublier.

Commenter cet article