Persepolis par Anaïs

Publié le par Professeur L

Ce film est très intéresant parce qu'il est réaliste et qu'il nous permet de voir l'histoire de l'Iran du point de vue d'une famille tout à fait normale.

L'histoire se passe de 1978 à 1992 à Téhéran, en Iran. On voit l'histoire à travers la famille Satrapi mais surtout à travers la petite fille, Marjie. Au départ, c'est une petite fille d'à peine sept ans environ, mais déjà très mature. Elle est curieuse et s'intéresse beaucoup à l'histoire de son pays. Bien que tout se passe bien dans la famille, un jour, une Révolution éclate, et le peuple se rebelle. C'est le début d'une longue période d'assassinats et de massacres. Malheureusement, ce ne sont pas les partisans d'une démocratie qui gagnent la Révolution, mais les islamistes fanatiques. Marjie va alors endurer beaucoup d'épreuves difficiles, notamment la mort de son oncle, celle de sa meilleure amie, et un premier départ difficile pour l'Europe.

Marjanne Satrapi a voulu faire ce film d'animation pour qu'on réfléchisse sur la difficulté de vivre en Iran. De plus, le fait qu'il soit vu à travers une famille rend le film très réaliste, mais il est aussi onirique, par exemple aux moments où elle parle à Dieu est tout à fait irréaliste. Ce film est également humoristique car les personnages disent des grossièretés.

 

Cette oeuvre raconte particulièrement la Révolution, mais aussi la prise de pouvoir par les fanatiques islamiques, aussi appelés les ayatollahs chiites. Marjanne met en valeur le contexte historique et politique. On appelle donc cela des mémoires. Elle raconte également le sexisme que subissent toutes les femmes d'Iran, cette absence de liberté que le peuple subit. Les inégalités flagrantes entre islamistes et communistes, hommes et femmes. Mais surtout la bêtise humaine, que l'on peut constater partout.

 

Cette oeuvre a beau montré des horreurs, elle demeure très touchante, par l'affection qu'ont les personnages principaux entre eux. En effet, Marjie a beaucoup d'admiration pour son oncle Anouche, car il est courageux, rebelle, il s'est battu pour ses idéaux et pour la liberté. Elle admire également sa grand-mère, car elle est libre, elle lui enseigne l'intégrité, elle a un parler franc, elle respecte ses valeurs et est fidèle à elle-même. Mais surtout elle n'est pas comme les autres : elle est émancipée, car elle ne représente pas la femme iranienne, mais la femme libre. Lorsque Marjie part en Europe, elle découvre l'amour, elle est heureuse, jusqu'à ce que l'homme en question la trompe. A cet instant sa vie a changé, elle a même failli en mourir. Son pays, sa famille lui manquent tellement qu'elle décide de rentrer.

 

Ce film démontre qu'ailleurs, il y a des régimes politiques pires que le nôtre, et qu'il faut rester fidèle à ses idéaux. Ce qui est bien dans ce film, c'est qu'on peut facilement s'identifier aux personnages.

Commenter cet article