Au cimetière des femmes par Ambre et Marine

Publié le par Professeur L

Battue de l'aube au soir

Battue et sans espoir

Battue, elle est giflée

Battue, les coups partent sans pitié

 

Elle pleure, gémit et crie

Mais lui voyant ceci, un peu plus sourit

L'homme tel une bête sauvage

Frappe son beau visage

 

Elle ne doit pas s'apitoyer sur son sort

Accepter les coups sur son corps

Garder le silence

Si elle ne veut pas de plus grandes violences

 

Tout ça pour une histoire de folie

Afficher sa virilité et son autorité

Aucune sensibilité, aucune pitié

Il se plaît à la défigurer et à lui faire subir l'agonie

 

On la retrouve six pieds sous terre

Elle est bien mieux dans un cimetière

Que sous les coups de son mari

Qui efface jour après jour sa vie.

Commenter cet article