Autoportrait d'Henri Aimé Gauthé par Travis (extrait)

Publié le par Professeur L

Tombes des soldats du Commonwealth tués au cours de la Bataille de la Somme en 1916. Mémorial de Thiepval dans la Somme.

Tombes des soldats du Commonwealth tués au cours de la Bataille de la Somme en 1916. Mémorial de Thiepval dans la Somme.

A mon avis, Henri Aimé Gauthé a écrit ce poème avec des mots aussi justes et un style aussi fort (alors qu'il n'avait pas fait d'études) car il a dû être tellement terrorisé par la violence de la guerre qu'il a tout de suite trouvé les mots. Il a dû également l'écrire pour montrer une image horrible de la guerre ou encore pour se remonter le moral. Ce poème est une catharsis, car la guerre l'a déshumanisé alors qu'il devrait conserver son humanité grâce à sa dignité, même si le dernier vers le réhumanise un peu : "Mais une que je sais ne voit pas ma laideur."

Commenter cet article