Comment ne pas te mentir par Baptiste et Valentin

Publié le par Professeur L



Chérie,

Comment t'expliquer ? Comment ne pas te mentir ? Ne pas te dire la vérité ?
Je t'écris sous une pluie tombante qui me rappelle le sang qui coule après un massacre, auquel se mêlent mes pleurs. Ici, personne ne peut imaginer, s'il n'y est pas, l'horreur du champ de bataille, l'inquiétude, la peur, la terreur que l'on peut lire facilement sur les visages chanceux des soldats vivants. Je préférais voir les personnes que j'essayais de sauver, mourir par malchance. Ce n'est pas comme regarder par pitié mes amis soldats tombés les uns après les autres, par obligeance. Les soldats touchés, blessés, traumatisés, se forcent à se mutiler pour pouvoir échapper à la guerre, mais malheureusement, à cause de la dureté et de l'inhumanité de la hiérarchie militaire, les mutilés passent sous la terrivle machine de la peine de mort et se font exécuter. L'envie et le souvenir de ta peau collée contre la mienne est la seule raison qui me pousse à survivre. Je ne suis plus le même homme, depuis la destruction soudaine et inattendue, sous mes yeux, de mon ami. Par la faute d'un obus, j'ai peur, je suis terrifié. Il est loin maintenant le temps où j'escaladais les phares sans avoir de doute à mon sujet. Pour tout te dire, l'orage me fait même peur. Ce qui ne sortira jamais de ma tête, c'est le souvenir du visage encore constitué de mon ami, ainsi que ses entrailles éparpillées sur moi.

Je t'aime à jamais.

Manech
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article